Homard

Homard

Le homard figure sur plusieurs œuvres de Dalí. Celui-ci admirait les crustacés en raison du contraste entre une carapace protectrice dure et un intérieur mou. Il y voyait une analogie avec le fait que les humains transmettent des sons doux à travers des machines rigides, comme les téléphones. Dans son téléphone-homard, l’emplacement des organes sexuels du homard sur l’auriculaire du téléphone confère une connotation érotique à la sculpture. Cette connotation sexuelle est également présente avec la série photographique préparatoire du Rêve de Vénus, où un modèle nu tient un homard contre son pubis, l’associant ainsi à la sexualité féminine

1 article(s)

par page